Black Friday : le « vendredi fou » peut-il s’implanter en France ?

Black Friday : le « vendredi fou » peut-il s’implanter en France ?

Vous avez sans doute déjà vu des images de ces foules en délires, animées par une folie plus forte qu’elles. Non, on ne parle pas des pré-ados aux concerts de Bieber, on vous parle des Black Friday. Un concept très alléchant (mais un peu effrayant) créé dans les années 70 aux États-Unis. L’idée, le vendredi suivant Thanksgiving, on casse complètement les prix. Allons-nous voir arriver le même phénomène en France ?

Incontournable aux Etats-Unis et au Canada, le Black Friday, littéralement « vendredi noir » ou « vendredi fou » est attendu toute l’année. En même temps, il est bien pratique. Juste avant les fêtes, il marque notamment le coup d’envoi des achats de Noël. Ainsi on peut trouver tout et n’importe quoi à des prix dérisoires. De la machine à laver aux jouets de Noël en passant évidemment par les fringues, aux Etats-Unis, le Black Friday c’est LE jour où il faut dépenser. Alors on se retrouve avec des gens, postés depuis les petites heures du matin devant les grilles des grands magasins pour attendre que ça s’ouvre. Et là, c’est la guerre. Le nom du jeu ? Survivre ! On s’arrache des bottines ou on s’allonge sur un congélateur ou un sèche-linge… Un phénomène parfois même dangereux.

En effet, il n’est pas rare que ces marées humaines se transforment en émeute, que des personnes soient blessées ou piétinées par ces gens un peu fous uniquement un jour par an. C’est la société de consommation dans toute sa splendeur qui pousse ces sacrés américains à devenir complètement dingues ! Et en France, qu’est-ce qui se passe exactement ? 25 % des Français disaient cette année ne pas savoir ce qu’était les Black Friday. Va-t-on assister aux débuts de ce Vendredi Fou dans l’hexagone ?

Pourquoi c’est si compliqué en France ?

Pendant longtemps on en entendait très peu parler, voire pas du tout. On était choqué de voir tout ce cirque outre-Atlantique et on se demandait si on ne parlait pas plutôt « des soldes ». Faut dire que chez nous, le Black Friday ne veut trop rien dire. Nous ne fêtons pas Thankgiving, nous n’avons donc rien à nous raccrocher concernant ce phénomène. De plus, n’est-ce pas plus un truc « d’Américains » ?

La législation n’est pas la même outre-Atlantique où dans l’Hexagone. Si les Etats-Unis peuvent se permettre des réductions jusqu’à -90%, en France nous ne pouvons que timidement les suivre avec des baisses entre 20 et 50 % voire un peu plus pour cas exceptionnels. Du coup, l’ampleur de cette journée est moins important et ne diffère pas tellement de ce qui se passe pendant nos périodes de soldes.

ouest france

(c) Ouest - France

Et pourtant, assistons-nous aux prémices d’un Black Friday Français ?

Et pourtant, ces dernières années la sauce commence à prendre. Quelques enseignes ont lancé des opérations « Black Friday ». L’occasion de faire un petit coup de com’ sur leur marque et faire de l’œil aux consommateurs dans ces périodes d’hyperconsommation qu’est la fin d’année. Ainsi, en 2014, les « Black Friday Français » ont tout de même touchés 15 millions de personnes qui ont dépensé 144 millions d’euros. On est encore loin des 50.9 milliards de dollars aux Etats-Unis, mais tout de même ! Il faut dire que les Black Friday interviennent au moment où 40 % des Français préparent leurs cadeaux de Noël, alors forcément, c’est l’occasion à ne pas louper.

Ainsi, de plus en plus de marques participent à l’événement et annoncent, des « jours spectaculaires », des « crazy week-end » avec des promotions plutôt intéressantes. Cdiscount, la Fnac, Les Galeries Lafayette ou encore Auchan, mais aussi bien d’autres sont de la partie en 2015. Ainsi, nous assistons à la naissance de sites spécialisés comme BlackFridayFrance, qui recensent un maximum de marques qui jouent le jeu du Black Friday. Et les internautes jouent le jeu et préparent donc leurs listes d’envies attendant avec la plus grande impatience 00h01, vendredi 27 novembre, pour valider leur caddie !

0258000008255202-photo-black-friday-logo

Cyber week-end 

Mais si le Black Friday Français commence à faire son petit bonhomme de chemin sur la toile, il est encore trop timide en magasins. Beaucoup font profiter de leurs réductions uniquement sur leur site et e-shop, comme les Galeries Lafayette par exemple. Parce que si les Français aiment les réductions, ils en profitent en généralement exclusivement sur internet. On a pu le constater avec l’éclosion ces dernières années de tous ces sites de ventes privées qui font un malheur. Cependant, les cohues dans les magasins semblent plutôt réservées aux périodes de soldes hivernales et estivales.

Nous nous rapprochons donc plus du « Cyber Monday » aux Etats-Unis, qui se passe le lundi suivant le Black Friday où, toutes les promotions sont disponibles en ligne. Par extension, donc, nous parlons plus en France de « Cyber week-end » qui feront profiter les consommateurs de supers promos juste quelques semaines avant Noël le dernier week-end de Novembre ! 

Par QUEJADORE PARIS le 26 novembre 2015
Jeux Concours