AUTOUR D'UN VERRE AVEC... ROXANE BRET, COMÉDIENNE

AUTOUR D'UN VERRE AVEC... ROXANE BRET, COMÉDIENNE

Avant le déjeuner ce mardi, je rencontre Roxane, la pétillante comédienne de 20 ans qui joue tous les soirs au théâtre de Poche-Montparnasse dans la pièce "The Servant", mis en scène par Thierry Harcourt. Elle nous raconte son expérience et son parcours.

Bonjour Roxane. Tu prends quoi ?

Roxane : « Une grenadine à l'eau ! C'est assorti à mon T-Shirt mais j'ai pas fait exprès... »

En ce moment on peut te voir au théâtre de Poche-Montparnasse, dans la pièce de The Servant mise en scène par Thierry Harcourt. Tu nous racontes de quoi il s'agit ?

Roxane : « Oui, alors c'est l'histoire d'un homme qui revient d'Afrique après plusieurs années passées là-bas. Il a hérité de son père une maison. Et pour commencer sa nouvelle vie à Londres, il demande à son ami de trouver un domestique. Mais on va se rendre compte que le domestique commence, peu à peu, à prendre du pouvoir... »

Et ton personnage s'appelle Vera, c'est ça ? Comment tu l'as travaillé ? Surtout que tu joues la même histoire chaque soir depuis février...

Roxane : « J'ai un double rôle en fait, qui est celui de Vera, la nièce de Barrett, le domestique, mais aussi un autre personnage qui arrive dans un deuxième temps, sans en dire trop ! Je les ai travaillés vraiment chacun comme des rôles distincts l'un de l'autre. Ce sont deux personnages très différents pour moi, que j'ai travaillé de manière séparée. Effectivement, on en est à la 107ème représentation, le challenge c'est de se réinventer à chaque fois ! Un coup on est très sûr de ce que l'on fait un soir, et puis on reproduit la même chose à l'identique le lendemain mais ça ne fonctionne plus. Donc il faut se remettre en question sans arrêt ; dès que ça devient mécanique, il faut s'extirper de ce qui est devenu une habitude, tout en restant dans les lignes de la mise en scène qui est réglée au millimètre ! Il ne faut pas sortir du cadre posé au départ. »

_MG_9682

En parallèle tu fais des études, qu'est ce que tu apprends en plus, de ces expériences extérieures comme The Servant ?

Roxane : « Je suis dans la classe libre du Cours Florent oui. C'est une formation théâtrale intensive qui dure deux ans, et qu'on intègre par un concours. Avec la pièce, j'ai appris que le théâtre, c'est un travail dans la durée, qui nécessite un équilibre et une endurance particulière pour pouvoir jouer tous les soirs ! Il faut également savoir garder de bons rapports avec la troupe, malgré la pression. Comme on est tout le temps ensemble, il faut savoir préserver ce microcosme dans lequel on cohabite tous. » 

Tu joues d'ailleurs avec Maxime d'Aboville qui a gagné le Molière pour le personnage de Barrett. Vos deux personnages ont une relation particulière, peut-être un peu plus développée qu'avec les autres...

Roxane : « C'est vrai, et on s'entend très bien. J'aime beaucoup Maxime et travailler avec lui m'a montré une certaine rigueur. C'est quelqu'un de très drôle, mais il a aussi un sérieux qui tient d'une précision assez impressionnante. Le voir arriver au théâtre, toujours des heures en avance, alors qu'on joue tous les soirs, je trouve ça dingue ! Chaque comédien de la troupe m'a apporté, à sa façon. »

Toi même, tu as été nominée pour le prix Beaumarchais dans la catégorie Meilleur Chérubin, le prix de la révélation ?

Roxane : « C'est ça ! On saura les résultats la semaine prochaine, le 15 juin. Maxime est d'ailleurs lui aussi nominé dans la catégorie Meilleur Comédien, et la pièce dans la catégorie Meilleur Spectacle. Les derniers chérubins c'était François Deblock et Pierre Niney il me semble... La barre est donc très haute ! »

_MG_9751

Bon, on espère une jeune femme cette année pour recevoir le prix ! On remarque que les spectacles proviennent à la fois du théâtre privé et public dans les nominations d'ailleurs. Est ce qu'il existe une réelle différence entre les deux ?

Roxane : « Moi je n'ai jamais fait de représentations dans un théâtre public, c'est la première fois que je fais du théâtre tout court ! Mais j'ai découvert qu'il y avait peut-être une différence dans l'imaginaire collectif. En vrai, on a tendance à penser que dans le privé, il y aurait seulement du divertissement, et que le théâtre public serait strictement réservé à des spectacles qui abordent des choses plus cérébrales, plus élitistes ; ce qui n'est pas vrai, en témoigne The Servant ! Je trouve ça dommage de cloisonner le théâtre en deux parties, comme ça. Quand on rêve de théâtre, on ne rêve ni de privé ni de publique... juste d'une scène ! »

En 2013, on avait pu te voir à l'affiche de 16 ans ou presque, de Tristan Séguéla. Qu'est ce que tu as fait entre ce film et ces six mois de représentations théâtrales aujourd'hui ?

Roxane : « 16 ans ou presque, c'était ma toute première expérience ! Depuis, j'ai joué dans le téléfilm d'Alain Berliner, en 2014, qui s'appelle Un Fils, pour lequel Michèle Laroque a eu le prix de la meilleure actrice au 16e Festival de la Fiction TV à La Rochelle. J'ai participé également à une comédie américaine, l'été dernier, qui s'appelle American Girl, et qui a été réalisé par Vince Marcello. »

Et maintenant, tu te tournes vers quoi ?

Roxane : « Je serai toujours en classe libre au cours Florent l'année prochaine, je vais continuer ma formation ainsi que d'autres représentations au théâtre. Et puis je fais partie du collectif Les Parasites, où l'on fait des courts-métrages diffusés sur internet. On faisait les 48h de France, mais après les avoir presque tous gagnés on se lance en ce moment sur des projets de web série. Notre patte, c'est la science fiction, l'humour et la poésie, c'est assez particulier ! Je vais aussi jouer dans la série Sam qui sera tournée à la rentrée prochaine avec Mathilde Seigner.

J'aimerais beaucoup faire à la fois du cinéma et du théâtre. Il y a une grosse différence entre les deux dans le jeu ; au théâtre, quand la pièce commence, on se retrouve face à soi-même et on n'a pas le droit à l'erreur ! Le directeur d'acteur n'est plus là, il vient beaucoup moins qu'aux répétitions, mais il faut conserver le jeu tel qu'il a été convenu au début, et le garder intact au fil des soirs. C'est vrai que c'est énormément de travail par rapport au cinéma où l'on ne joue pas les scènes une centaine de fois, généralement ! On est beaucoup plus encadrés au cinéma qu'au théâtre où c'est l'endurance qui prime. Un peu comme une course de fond qui dure très longtemps. »

_MG_9895dpi72

Si tu devais conseiller un lieu culturel dans Paris aux lecteurs et lectrices de QueJadore, ce serait quoi ?

Roxane : « Le 104 ! J'habitais à côté et j'allais là-bas pour travailler, mais je n'y arrivais jamais parce que c'était un spectacle permanent... Il y a des gens qui dansent, qui font du cirque, qui jonglent... C'est impossible de travailler là-bas mais c'est tellement agréable de regarder les gens dans ce lieu de vie artistique incroyable. Et puis, il y a des restos, une librairie, un EMMAÜS, un ébéniste... Et le week-end, il y a même un marché bio ! »

____

Vous pouvez retrouver Roxane en ce moment dans The Servant, mis en scène par Thierry Harcourt au Théâtre de Poche-Montparnasse.

Avec Maxime d'Aboville, Roxane Bret, Xavier Lafitte, Adrien Melin et Alexis Ribes. Durée : 1h25. 

Réservez ici

____

Photos : © Marion Jhöaner

Par Jhöaner Marion le 09 juin 2015
Jeux Concours