Généalogie : quelles sources d'information ?

Généalogie : quelles sources d'information ?

Tout au long de vos recherches, de nombreux interlocuteurs pourront vous aider à construire votre arbre généalogique.

Les archives communales

Commencez par vous adresser à la mairie de la ville qui vous intéresse : celle-ci regroupe tous les actes d'état civil dans ses archives communales. Pour les consulter, vous devez écrire à la mairie afin qu'elle vous en mette une copie à disposition. Cependant, certaines communes ne stockent pas les archives vieilles de plus de 100 ans, et les envoient aux archives départementales.
Les villes de moins de 2000 habitants ont l'obligation de faire parvenir leur état civil de plus de 150 ans aux archives départementales, ainsi que les plans et registres cadastraux n'existant plus depuis au moins trente ans. Pensez-donc à téléphoner ou à écrire avant de vous rendre sur place, car les archives peuvent avoir été déplacées.

Autre point: si l'acte recherché a moins de 100 ans, vous ne pourrez le consulter dans sa totalité que si vous prouvez votre lien de parenté avec la personne concernée. Dans le cas contraire, vous n'obtiendrez qu'un extrait de cet acte d'état civil, ce qui peut parfois s'avérer insuffisant pour mener à bien vos recherches…

Les communes ne sont pas tenues de vous aider: dans la mesure du possible, présentez vous avec des dates et des noms suffisamment précis, car tout dépendra du bon vouloir de votre interlocuteur.

Les archives départementales

La plupart de temps, ces archives se situent dans les chefs-lieux des départements. Avant tout déplacement, téléphonez pour connaître le fonctionnement des archives départementales. En effet, selon les cas, soit vous accéderez librement à un lecteur de microfilms, soit vous devrez réserver à l'avance.

Certains départements numérisent leurs archives et les publient en ligne: il est alors possible de les consulter de chez vous. Pratique.
Vous pouvez également faire venir quelques microfilms d'une autre ville française jusqu'aux archives de votre département. L'opération est toutefois limitée dans le temps.

Les archives nationales et diocésaines

Le centre d'accueil et de recherches des archives nationales (CARAN) se situe dans le troisième arrondissement de Paris. Pour y consulter tout document, vous devez vous être préalablement inscrit, avec une pièce d'identité. Cette inscription est payante et temporaire. Plusieurs formules, plus ou moins complètes, existent. Pour consulter les archives diocésaines, vous devez vous renseigner directement auprès de l'évêché, notamment pour connaître les conditions d'accès ou les heures d'ouvertures.

Autres dépôts d'archives

Ces dépôts concernent plus particulièrement les personnes dont les ancêtres ont vécu dans les territoires d'outre-mer, ou à l'étranger. Il existe par exemple :

Le centre des archives d'outre-mer (CAOM), situé à Aix-en-Provence

Le service des archives du ministère des Affaires étrangères à Paris (où vous trouverez des informations sur le personnel du ministère)

Le service central d'état civil du ministère des Affaires étrangères à Nantes, chargé de la gestion d'état civil consulaire

Le service historique de la défense (armée de terre et de l'air), à Vincennes, et un autre consacré à la marine.

Le service historique de la défense (gendarmerie nationale), à Maison Alfort

Le centre des archives économiques et financière (CAEF) de Savigny-Le-Temple qui collecte les archives historiques de l'administration centrale du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie. Il existe encore d'autres services d'archives de l'Etat. Pour trouver leur adresse précise ainsi que leur vocation, nous vous conseillons de vous adresser directement au centre d'accueil et de recherches des archives nationales.

Les bibliothèques, les associations

Elles représentent une vaste source d'ouvrages traitant de généalogie. Les bibliothèques municipales et universitaires vous renseigneront sur l'histoire locale: il est très intéressant de découvrir l'histoire du village de vos ancêtres, car cela peut vous donner des pistes de recherches. La Bibliothèque Nationale de France située à Paris peut également renfermer des ouvrages utiles, notamment si vous êtes d'origine noble. Il existe également une Bibliothèque Généalogique de France (BIBGEN) à Paris. Une adresse sûre.

Chaque département compte au moins une association, où vous pourrez partager votre expérience et bénéficier de conseils d'habitués. Depuis quelques années, les associations de généalogie ont entrepris le dépouillement des registres de l'Etat civil et surtout des registres paroissiaux. Ces relevés, peu à peu informatisés, vous permettront de trouver plus facilement les actes recherchés.

Plusieurs associations de généalogie se sont regroupées pour mener à bien un projet de mise en commun des bases de données : Geneabank. Si vous êtes membre d'une de ces associations, vous aurez alors accès à cette grande base de données.

Internet

De plus en plus de sites dédiés à la généalogie fleurissent sur le web : certains vous donneront de précieux conseils, d'autres sont spécialisés dans la recherche active : une inscription payante vous permettra de retrouver vos ancêtres sans effort. En voici un qui est très complet.

En rejoignant le cercle très ouvert des passionnés de généalogie, et en faisant partie d'une association, vous aurez même l'occasion d'apporter votre pièce à l'édifice.

Par Administrateur Spns le 02 janvier 2013
pub
Jeux Concours