Musique et cinéma : un accord parfait

Musique et cinéma : un accord parfait

Après cette 36e édition de la fête de la musique, chez Quejadore, on est encore dans le bain et on en redemande! L’art de la musique est lié aux autres et s’inspire, s’imbrique et s’invite dans toutes les formats artistiques. C’est plus vrai encore pour le cinéma, dont les bandes sonores sont aussi importantes que les images. Alors quand un film se recentre sur la musique, c’est forcément un succès. Les biopics ont le vent en poupe ou encore plus les films qui tentent de dépeindre l’ambiance sonore d’une époque. Chez Quejadore, on a regardé beaucoup de long-métrages et encore plus sur le milieu musical. Du coup, après l’avoir fêtée, on va maintenant la regarder. Voici un petit florilège des meilleurs films qui se regardent avec les oreilles ou qui s’écoutent avec les yeux, pour ne pas avoir à penser que la prochaine fête de la musique est dans 1 an.

Rock’n’roll baby !
Le milieu du rock’n’roll a toujours fasciné, avec son lot de fantasmes inhérents à la liberté qui s’exprime dans ce genre si particulier. On vous conseille deux films tout à fait différents mais avec toutefois un point commun : du bon rock !

The Runaways, Floria Sigismondi. Ce film revient sur le parcours du groupe éponyme formé par Cherrie Curry et Joan Jett. Un drame qui explore tous les travers du rock, avec des actrices convaincantes et libérées.

Good Morning England, Richard Curtis. Un feel-good movie drôle et solaire qui revient sur la période des radios pirates en Angleterre. La BO est finement choisie, avec des morceaux de vieux-rock qui vous feront swinguer !

Gangster style !
Les films sur le milieu du rap sont récents et ont connu un grand succès. La vie des rappeurs, faites de bling-bling et de sang fascine par leurs paradoxes : l’opulence et la gâchette facile, des règlements de compte en chansons.

Notorious B.I.G, George Tillman Jr. Ce film revient sur la vie de Christopher George Latore Wallace alias le célèbre Biggie Smalls. Il raconte comment un gamin de Brooklyn devient un des rappeurs les plus influents du monde à force de talent et de persévérance, avec quelques ratés.

8 Miles, Curtis Hanson. Ce film centré sur le rappeur Eminem tente de répondre à une problématique : comment s’imposer dans le rap-game quand on est blanc ? Un film sensible qui retrace le parcours d’un homme blessé et talentueux. A voir, ne serait-ce que pour la battle finale !

Come on Cowboy !
Voici un genre musical pour lequel on ne s’attendait pas à trouver une telle qualité de films ! La country est mise à l’honneur et sublimée dans deux magnifiques films, ultra-touchants.

Alabama Monroe, Felix Van Ghroeningen. Ce film explore la douloureuse question du deuil et du couple, sur fond de country. Prévoir un paquet de mouchoirs, les acteurs sont éclatants de vérité.

Walk the Line, James Mangold. Ce drame musical revient sur la vie mouvementée du chanteur qu’on ne présente plus, Johny Cash. Un film aux multiples récompenses.

Jazzy Jazz
La vie des jazzman est connu et fascine par sa noirceur : héroïnomanes convaincus pour la plupart, leurs longues descentes aux enfers est prétexte à des chef-d ’œuvres du cinéma, où les notes d’un piano, d’une trompette ou d’une contre-basse résonnent encore longtemps après le générique.

Ray, Taylor Hackford. Comme son nom l’indique, ce film retrace la vie du célèbre Ray Charles dont les déboires de sa vie n’ont d’égal que la qualité du film et la performance de Jamie Foxx. Un film obligatoire !

Born To be Blue, Robert Budreau. Ce film récent dépeint la vie du jazzman Chet Baker. Il se focalise sur la deuxième partie de sa vie, à savoir après qu’il ait eu la mâchoire cassée par un dealer et que son avenir à la tête des jazzmen soit compromis. A voir, ne serait-ce que pour la performance sans faute d’Ethan Hawke et la scène « My funny Valentine ».

Ah l’amour !

Moulin Rouge, Baz Lurhmann. C’est LE film d’amour impossible qui a popularisé le Moulin Rouge auprès des étrangers. Cette comédie-musical dont on devrait plus dire ce drame-musical vaut le détour pour la performance vocale de ces acteurs Nicole Kidman et Ewan McGregor et l’ambiance Paris 1900 du film.

8 femmes, François Ozon. Cette comédie musicale est un petit bijou français qui regroupe les meilleures actrices du moment. La trame narrative épouse les formes d’un thriller bien ficelé qui se regarde très facilement. Un film théâtral à ne pas rater. 

Très frenchy
Bien évidemment, le pays du cinéma possède lui aussi des films musicaux de qualité...

Gainsbourg, vie héroïque, de Joann Sfar fait parti de ceux-là. Il dépeint avec justesse et amour pour son personnage, la vie décousue du célèbre chanteur et parolier français Serge Gainsbourg. De Brigitte Bardot à Bambou, de Boris Vian aux frères Jacques, Gainsbourg apparait à l’écran avec force de vérité. Eric Elmosnino réussit à être convaincant dans son rôle de « gueule » du célèbre Gainsbarre !

The Artist, Michel Hazanavicius. Ce film français a raflé les Oscars, propulsant Jean Dujardin à Hollywood comme le petit frenchy à suivre de près. Remettant à l’honneur la tradition des films muets, la musique est un des acteurs centraux. La trame narrative dépeint avec humour et nostalgie l’arrivée du parlant au cinéma. Un film culte, assurément !

Alors ce soir, vous savez désormais quoi faire ... 

Par Rédaction Quejadore le 23 juin 2017
Jeux Concours