Rendez-vous au Beaumarchais !

Rendez-vous au Beaumarchais !

Le Beaumarchais vient tout juste d’ouvrir ses portes à quelques mètres du métro Bastille, 21 boulevard Beaumarchais. Si vous cherchez un endroit simple mais recherché, foncez ! Des plats frais, originaux et bien mijotés, il faut compter entre 15 et 25 euros. Le restaurant est grand mais reste intime, chaleureux et moderne, le service attentionné et discret.

Lumière tamisée, musique électro lounge, ambiance boisée, mélange années 70 et apothicaire des années 30 : le ton est donné ! On commence avec une proposition de cocktails personnalisés. Nous avons testé le Barbier et le Beaumarchais. Le premier est un mojito au jus de concombre frais et énergisant. Le deuxième a un air de kir pétillant aux alliances de rhum cubain de 3 ans d'âge et au champagne. Pour agrémenter ce moment, des petits toasts et de la tapenade d’olives noires, plus original que des cacahuètes !

Assis sur des banquettes aux couleurs primaires, nous dégustons une entrée goûteuse et surprenante de simplicité: un œuf mollet orné d’une mousse de chèvre et d’un velouté de betterave. Onctueux en bouche, voilà une belle manière de commencer un dîner par une entrée légère et savoureuse. On commence déjà à remercier le chef, Yann Devarieux.

photo 2

Passons au plat principal, sole à la plancha et lentilles croquantes. Pour la sole, pas besoin de grand chose, elle est fraîche et dorée à la chapelure. Puis un fondant d’agneau de 7 heures mariné au citron confit et olives. Le goût de l’agneau est léger et sublimé par le citron. En accompagnement, des légumes croquants, peu cuits comme la mode nous le dicte, seulement un peu de sel pour assaisonner, avec des frites maisons croustillantes et ambrées. Sans fioritures, la cuisine met en valeur les produits. 

photo 9

Au dessert, il faut peut-être se battre pour atteindre le biscuit mais lorsqu'on y arrive ce n’est que du bonheur. La crème est très légère, mélange de fromage et de fromage blanc. C'est un cheesecake frais, non cuit.

photo 3

A la fin, Cédric, l’un des deux fondateurs du restaurant nous présente l’ensemble du restaurant. Une grande salle au premier étage est la touche chaleureuse. Tapis, parquet, bois foncé, l’ambiance feutrée contraste avec la chaleur académique de la salle principale. Des horloges postées à plusieurs endroits du restaurant rappellent le premier métier du propriétaire du boulevard, Beaumarchais.

On sent une réelle envie de créer une atmosphère personnelle pour les clients. Encore tout neuf, le lieu est à expérimenter. Pour ceux qui ne voudraient pas prendre un plat, il y a une grande terrasse, qui sera mieux mise en valeur avec l’arrivée du  printemps et un happy hour de 18h à 21h. De quoi profiter pleinement d’une soirée après un travail !

Rendez-vous donc au Beaumarchais, 21 boulevard Beaumarchais dans le 4è arrondissement. Le Facebook du restaurant juste ici

Par Boëda Marie le 20 avril 2018
Jeux Concours