Le petit Cambodge, la faim des nouilles.

Le petit Cambodge, la faim des nouilles.

Le petit Cambodge : petits resto, petit prix et grande cuisine.

Vous aimez la cuisine asiatique et pensez être incollable sur les nems, rouleaux de printemps et autres patés impériaux ? Surprise. Voici Le Petit Cambodge !

Malgré un débit impressionnant et une ouverture en continu de 12h à 23h, ce micro-resto de la rue Alibert a du mal à rassasier la foule de gourmands qui s'y presse tous les jours pour déguster sa spécialité : le bobun.

Si vous ne connaissez pas, sachez que derrière ce nom à la Dragon Ball Z se cache en fait un super-bouillon à base de crevettes, nouilles, coriandre, cacahuètes et crudité (entres autres) invraisemblablement léger, équilibré et bun. Euh bon, pardon...

Cambodge

Ce plat existe dans plusieurs versions parmi lesquelles vous finirez forcément par trouver votre bonheur : végétarienne, mixte, spécial mixte, crevettes, soja… auxquelles vous pouvez aussi ajouter des ingrédients supplémentaires.

Servi bien chaud avec une jolie paire de baguettes, le bobun est exactement ce qu’il vous faut pour vous remonter le moral sous cette grisaille.

Alors si ça vous botte, rendez-vous au 20 rue Alibert dans le 10ème arrondissement. Le petit Cambodge est ouvert tous les jours sans interruption de 12h à 23h et les plats à commander sur place ou à emporter, n’excèdent pas les 13,50 euros !

Pour jeter un œil sur la carte, cliquez ici.

Par Massimo GAZZOLA le 08 mars 2018
Jeux Concours