Chocolâtre !

Chocolâtre !

Un endroit dédié aux plaisirs sucrés existe Rue de Turenne, dans le haut Marais. Venez-vous offrir un moment délicieux…

Au bout de la rue de Turenne, il existe dans un angle un repaire d’initiés qui gagne à être connu… Une légère odeur de sucre cuisiné, une grande baie vitrée… Osez pénétrer dans ce nouvel antre de Willy Wonka, façon 2017.

Jacques Genin, chocolatier-pâtissier, offre des créations aussi délicieuses qu’audacieuses.
L’originalité de cet homme qui n’a pas froid aux yeux se décline sous plusieurs formes et se retrouve dans toutes les douceurs qu’il offre à sa clientèle. Des pâtes de fruits (kiwi, banane, rhubarbe, fraise…) et des pâtes de légumes (on a goûté, on adore : navet, betterave, poivron rouge, fenouil…), des caramels à la framboise et à la mangue et fruit de la passion.

La singularité de ces mariages farfelus, mais réussis, se retrouve dans ses chocolats : Jacques Genin propose des ganaches tendres et onctueuses au miel de châtaignier, au gingembre, à la bergamote, coriandre, romarin ou menthe… Des pralinés amande, noisettes et câpres (cap ou pas câpres de goûter ?).

jacques_genin

Les pâtisseries servies au salon de thé ne font pas pale figure à côté des boissons, chocolats ou caramels. Les mille-feuilles montés à la commande tutoient les sommets de la gastronomie sucrée. Tartes au chocolat, tartes caramel-miel-noix, tarte citron-basilic ou son fameux Paris-Brest, dont certain disent qu’il est le meilleur de Paris.

R0040051

Autodidacte, cet homme est un self-made-man talentueux, qui, ayant commencé comme commis dans des abattoirs, a su gravir les échelons un à un. Il est désormais aussi côté que Pierre Hermé, Patrick Roger ou Pierre Ducasse. Sa pâtisserie, niché dans le Haut-Marais, est aujourd’hui un détour obligé pour tous les gastronomes du dimanche, les amateurs de sucré pas trop sucré.

On vous conseille d’arriver tôt, un petit peu avant l’heure du goûter car le salon de thé est vite pris d’assaut. Cependant, c’est un véritable moment de bien-être qui vous attend. Le cadre épuré de cette ancienne roseraie offre un endroit calme, loin des tumultes.

Infos pratiques :
Chocolaterie Jacques Genin
133 rue de Turenne, 75003, Paris
Métro : Filles du calvaire, République

Boite de 9 ou 32 chocolats: 10 euros ou 30 euros
Pâtisseries sur place ou à emporter. Carte des pâtisseries à partir de 4,80 euros.

Par Rédaction Quejadore le 12 juillet 2017
Jeux Concours